EUROPARTENAIRE SOUHAITE LA BIENVENUE AU NOUVEAU CONSUL GENERAL DE FRANCE A THESSALONIQUE

La nouvelle année a commencé pour EuroPartenaire avec la visite au Consulat de France à Thessalonique, où le nouveau Consul général de France (nommé à ce poste en septembre 2023) M. Jean-Luc Lavaud a cordialement reçu M. Nikolas Kelpekis, qui lui a souhaité la bienvenue dans la capitale du Nord grec, ainsi que toute réussite dans sa nouvelle mission.

M. Lavaud est diplômé de l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre et est dans le corps diplomatique depuis 1994, ayant également servi au ministère de la Culture. Il est Chevalier de l’Ordre national du Mérite (2019) et son poste actuel en Grèce est le premier en tant que Consul général.

M. Kelpekis a présenté à M. Lavaud la fédération des Opérateurs spécialistes du commerce international (OSCI), dont il est le Délégué-Pays pour la Grèce, ainsi que Bretagne Commerce International (BCI), dont EuroPartenaire est prestataire agréé pour la Grèce et Chypre. Il lui a également fait part des liens qu’EuroPartenaire entretient tant avec le Service économique de l’Ambassade de France à Athènes qu’avec le bureau de Business France, depuis la période où EuroPartenaire faisait partie de la Team France Export (2020-23).

 

LE ROLE GRANDISSANT DE LA GRECE COMME PÔLE ENERGETIQUE REGIONAL

Les nouvelles interconnexions internationales avec tous les États voisins améliorent le rôle du pays sur la carte énergétique européenne et placent la Grèce au centre des interconnexions intercontinentales de la Méditerranée orientale. Au total, sont promus des projets d’une valeur de plus de 6,5 milliards d’euros pour les interconnexions électriques de la Grèce avec les pays des Balkans, de l’Europe du Sud-Est, de l’Afrique et du Moyen-Orient. Comme il ressort du programme décennal de développement du Système National de Transport d’Électricité 2024-2033, certaines de ces infrastructures sont en cours de planification et d’autres sont déjà en cours de réalisation. La Grèce sera progressivement parvenue, d’ici 2031, à renforcer ses connexions avec ses voisins d’une part et à augmenter la capacité de transport d’électricité d’autre part. Ce qui permettra un plus grand développement des projets EnR, mais aussi des exportations d’électricité verte depuis l’Égypte ainsi que depuis des sources nationales.

 

Les projets en cours concernent :

La deuxième interconnexion entre la Grèce et la Bulgarie, projet d’intérêt paneuropéen qui a été inclus dès le début de sa planification dans le Programme Décennal de Développement (TYNDP) d’ENTSO-E, ainsi que dans la liste des Projets d’Intérêt Commun (PCI) de l’Union Européenne.
L’interconnexion électrique Grèce – Italie sera en courant continu, avec une technologie de pointe de convertisseurs de source de tension (VSC) et des stations d’électrodes en Grèce et en Italie. La longueur sous-marine du tracé est estimée à 220 km et la longueur des sections souterraines en Grèce et en Italie à 55 km.
L’interconnexion électrique GrèceAlbanie aura une capacité de transport nominale de 1 600 MVA et reliera le système hellénique de transport d’électricité (HETS) au nouveau Sous-station Fier dans le sud de l’Albanie.
La deuxième interconnexion GrèceTurquie renforcera la connexion du système de transport européen avec le système étendu de la Turquie, qui est relativement faible, puisque les deux systèmes sont reliés par trois interconnexions (une interconnexion Grèce-Turquie et deux interconnexions Bulgarie-Turquie), il améliorera la stabilité entre les systèmes interconnectés de la péninsule balkanique et celle de la Turquie ; cela permettra également la pénétration de davantage d’énergies renouvelables dans le système grec, renforcera la convergence des marchés avec les pays voisins et contribuera à atteindre les objectifs de transition vers une Europe climatiquement neutre.
L’interconnexion Grèce – ChypreIsraël comprend les tronçons de l’interconnexion Israël-Chypre et de l’interconnexion Chypre-Grèce (Crète). Le projet d’interconnexion électrique Grèce (Crète) – Chypre – Israël, d’une longueur totale de 1 208 km, d’une puissance de 1 000 MW, dispose d’un budget estimé à 2,4 milliards d’euros, avec une date d’achèvement fixée à 2027.
L’interconnexion Grèce – Egypte (GREGY). En octobre 2021, un mémorandum de coopération entre la Grèce et l’Égypte a été signé, sur la base duquel un groupe de travail de haut niveau a été créé, avec la participation de représentants des deux ministères, des gestionnaires de réseau de transport et des autorités de régulation, qui examinera les paramètres techniques et financiers du projet d’interconnexion électrique Grèce-Égypte, en collaboration avec le promoteur du projet, faciliteront l’octroi de licences et soutiendront sa qualification de projet d’intérêt européen.

 

Sources : Capital, Enterprise Greece.
Pour en lire plus :
https://www.enterprisegreece.gov.gr/newsletters/newsletter-articles/greece-establishes-role-as-energy-hub-for-southeast-europe/

 

FORUM THALASSA : DE L’ARCHIPEL AUX OCEANS

Le Delphi Economic Forum et l’Institut de l’océan de la Sorbonne coorganisent, dans le cadre des Dialogues franco-helléniques scientifiquement supervisés par Michel Foucher et George Prévélakis, le forum « Thalassa : de l’Archipel aux Océans », le jeudi 15 février 2024 au Cercle de l’Union Interalliée. L’événement sera organisé sous les hospices de l’Ambassade de Grèce en France et de la Délégation permanente de la Grèce auprès de l’UNESCO, en collaboration avec la CCI France-Grèce et le Centre culturel hellénique et avec le support de Aegean Air.
Les langues officielles du Forum sont le français, le grec et l’anglais. Une traduction simultanée sera assurée.

Berceau de la civilisation occidentale, la mer a joué depuis l’Antiquité un rôle clé dans le développement des communications et des transports tout en étant le théâtre de certains des affrontements les plus marquants de notre histoire.
Pièce maîtresse de l’identité grecque elle-même, l’archipel a ouvert des voies par lesquelles les Grecs ont pu se développer, en commençant par la Méditerranée et de là dans le monde. L’industrie maritime grecque constitue un excellent exemple du changement reflété dans le titre du forum : De l’archipel aux océans.
La France, indéniablement grande puissance maritime historique, a su étendre sa portée et son influence à travers les continents, créant des ponts avec sa culture et sa langue et détient à ce jour le deuxième plus grand espace marin du monde, avec 11 millions de kilomètres carrés.
Selon les estimations de l’OCDE, “l’économie des mers et des océans” est évaluée à 1,5 billion de dollars, un montant qui devrait doubler d’ici 2030. Aujourd’hui, les progrès technologiques ont ajouté de nouvelles données, qui font ressurgir au premier plan mondial de nouveaux problèmes. On estime qu’environ 90 % du transport, en termes de volume, s’effectue par voie maritime. Plus intéressant encore, 99 % des flux de données transitent par des câbles sous-marins.
Les possibilités d’exploitation des ressources marines ont conduit à une “territorialisation” de la mer, entraînant de nouvelles tensions croissantes concernant les frontières maritimes. Si les deux pays souhaitent profiter des opportunités que cette immense ressource leur offre, ils s’inquiètent également des risques inévitables qu’elle présente en matière de sécurité ».

 

THÈMES PRINCIPAUX DU FORUM :

  • Sécurité et frontières
  • La loi internationale
  • Transport maritime et commerce
  • Économie et potentiel
  • Culture et civilisation

Le forum vise à susciter des discussions significatives sur ces sujets et à contribuer à la création de des solutions de longue date qui profiteront aux deux nations.

 

Pour en savoir plus :
https://thalassaforum.com/