Editorial



Psychologie !
Par Nikolas Kelpekis*
 
Le climat d'investissement est fonction de deux facteurs : l'environnement d'investissement et la psychologie d'investissement. La première dépend de facteurs exogènes, peu ou pas contrôlables, tandis que la seconde est de nature subjective, liée au climat interne de l’entreprise et à la mentalité des dirigeants. La plupart, le plus souvent, ne voient et ne prennent en compte que le premier, sans considération pour l’importance de la seconde dans la prise (ou non) de décisions d'investissement.
 
Pourtant, dans la réalité économique, il n’existe pas seulement des opportunités et des menaces extérieures. Il y a aussi des forces et des faiblesses internes. Donc, d'autres -à l’échelle du microenvironnement de l’entreprise- font preuve d’audace face aux crises économiques du macroenvironnement. Voire, certains « hérétiques » osent même croire que le meilleur moment d’investir est la crise!
 
Et vous, quelle est votre psychologie? De combattant ou de battu ?
 
*M. Nikolas Kelpekis est Consultant en Développement d'Entreprises
 

Sondage

La croissance de la productivité grecque adviendra principalement par
 

Synergies Gallery